Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MaitreDeJeu.overblog.com

Les intrigues et les sous-intringues

13 Février 2013 , Rédigé par LouFelibre Publié dans #aventure, #scénarii

Vous avez commencé une partie ou une campagne ? Vous êtes Maitre de Jeu (MJ) et vous souhaitez écrire un scénario qui tient la route ?

Vous devez gérer une intrigue et peut être même des sous-intrigues.

 

Les Donjons "Moi vois - Moi tue"

La variété de Donjons la plus connue du grand public, celle que les médias montrent à tours de bras, c'est celle de joueurs limite asile jouant à un jeu de dés qui les oppose tous les 100 metres à des créatures toutes plus repoussantes les unes que les autres et chaque fois plus extraordianire que la précédente, au point que sur la fin du jeu, les joueurs se coltinent des dragons ou des Dieux histoire de tuier le temps....

En régle générale, ces joueurs là ne restent pas longtemps dans l'univers du Jeu de Roles.

Nous avons vu dans un billet précédent que les scénarii peuvent être de 4 types.

 

Prenons le cas le plus simple : une quête.

On peut partir en quête d'un objet ou d'une personne.Conan va chercher la fille d'un roi. Frodon va porter un anneau.Solomon Kane va chercher la fille de ses bienfaiteurs. Et on peut multiplier les exemples à l'infini : le comte Zéro cherche un site à pirater et trouve Viej Marik, le Blade Runner cherche à éliminer le chef des répliquants ...

C'est un des ressorts élémentaires du roman.

Bref, revenons à notre quête. Simple ou sophistiquée, il faut aller chercher le but de la quête et la route est semée d'embûches. Là encore, des oeuvres peuvent vous aider à placer un contexte : Astérix part chercher des Edelweiss pour faire une potion magique spécifique. Adaptez l'histoire à votre monde.

Selon les cas vous irez chercher une plante médicinale guérisseuse (l'Athelas du Seigneur des Anneaux), un artefact pour contrer les entités démoniaques qui menacent notre monde (le Talisman de Jackie Chan) ou encore des doses de vaccin anti-virus (Christine Boutin et la grippe aviaire) ou encore une planète (suivez ou soyez le capitaine Adama avec les 12 tribus dans BattleStar Galactica). Chaque univers se prête à une quête de ce type.

Le sujet est basique et a moultes fois été traité. Alors montez un vrai scénario à partir de ces éléments vus des centaines de fois. Comment faire ? Montrer que outre l'intrigue, il peut y avoir des sous intrigues.

 

Développer l'intrigue principale.

L'intrigue principale, si vous restez à aller chercher une entité, va donner automatiquement un Donjon du style moi vois, moi tue. Le MJ va simplement vous opposer des créatures de plus en plus fortes et vous allez les vaincre au fur et à mesure pour atteindre anfin votre but.

Le MJ va acheter 52 fascicules : le Guide des Monstres, le Livre des Goules (état neuf, très peu servi) etc pour trouver toujours plus de monstres à vous opposer. Au bout de 3 partie de ce type, vous devenez fan de "Plus belle la vie" et le Jeu de Rôles ? Oui, vous connaissez, vous avez déjà donné, c'est bon pour les gamins...

Voyons comment transformer une simple quête en aventure.

 

Les scénarii linéaires et non-linéaires

Nous repartons toujours sur notre idée de quête d'un objet.

  • Première solution, un vieux sage (le père Foura fait des extras pour arrondir sa retraite) vous donne une carte pour vous guider. Vous suivez la carte, vous dézinguez les monstres divers (ou d'été), vous arrivez dans un labyrinthe. Vous vous organisez, vous trouvez le point central (ou la sortie) et vous avez gagné. Variante : vous devez chercher la carte dans une bibilothèque dont le vieux sage (Le père Foura accepte les tickets restau) vous a donné l'adresse précise.
  • Deuxième solution : Un vieux sage vous donne la carte, vous suivez les indications à la lettre (tout est au menu, rien à la carte) et vous suivez...MAIS au choix, il y a un traitre dans vos propres rangs ou vous êtes constamment épiés / suveillés car des méchants veulent vous faire échouer dans votre quête. Bien entendu les méchants sont à la solde de.... à vous de le découvrir.
  • Troisième solution : A vous de vous démer...Débrouiller pour trouver le lieu ou se trouve le but de votre quête. Vous avez dans vos rangs un traitre supposé qui renseigne vos ennemis et une puissance voisine intrigue pour s'emparer du pouvoir et donc tente en plus de faire échouer votre quête... Bref, Les affaires reprennent....

D'près vous dans le troisième scénario, que vous alliez chercher l'orbe de tous les savoirs ou une simple plante médicinale a t il une importance ?  Le ressort du scénario c'est de vous tirer de ce guépier sans y laisser trop de plumes...

Alors plante médicinale ou super artefact....pourvu que vous n'ayez pas trop de casse...

 

La richesse du scénario

C'est là que la richesse de votre scénario évite de devoir monter des niveau de fous pour arriver à combattre des golems ou autres fanfreluches balèzes.

Votre immersion dans le jeu est totale uniquement si vous adhérez au monde qui vous est présenté. Pour que l'adhésion se fasse, le monde doit vous interesser, et pour vous interesser, il doit être à l'image du monde : complexe et posséder des enjeux....

Continuons sur notre exemple de base. On vous envoie chercher une plante médicinale. Pour qui ? Pour quoi ? Quels sont les enjeux ?

Si vous allez chercher le remède pour le Roi d'un pays quelconque (de préférence dans un pays voisin ou sauvage), vous serez interessés une fois, voire deux. Ben oui : pour quelle raison iriez vous vous faire maraver alors que rien ne vous y oblige ? L'argent (virtuel) du jeu ? Que nenni...

Si un des membres de votre groupe est pris en otage, cela change déjà la donne : Qu'allez vous faire ?

  • Accomplir la mission pour délivrer votre malheureux compagnon ? Rien ne prouve qu'une fois celle ci menée à bien, vos maitres chanteurs tiennent parole...
  • Accepter et au lieu de réaliser ce que l'on attend de vous, aller tenter de délivrer votre otage ? Ruse et dissimulation vont devoir etre vos armes principales...
  • Accepter et aller tracter avec ceux d'en face pour monter une entourloupe à vos commanditaires et les livrer à leurs ennemis (ceux qui naturellement complotent contre le Roi) ? Bien monté, c'est génial comme entourloupe...
  • Ficher le camp en brulant quelques cierges pour le repos de l'âme de votre pote (qui d'ailleurs ne manquera pas de revenir vous tirer par les pieds dans une future aventure) ? La solution la moins fatguante....

Bref, vous êtes sous pression. Et on peut encore enrichir : un espion des salopards peut infiltrer votre groupe (guide, traducteur, GO, ...) et renseigner vos persécuteurs (Diego au début de l'Age de Glace) sur vos faits et gestes... Et ajouter une troisième faction (le Roi du pays voisin qui veut annexer le royaume du Roi malade et qui est disctinct de celui chez qui pousse la fameuse plante), qui sera ennemie des deux premières et qui tentera de faire capoter votre mission, accroissant ainsi les risques d'exécution de votre compagnon...

Déjà, vous faites moins les marioles, hein ?

Et rajouter en prime, les interets individuels, par exemple la Reine qui a un amant qu'elle souhaite faire monter sur le trône. Donc elle cherche à saboter la mission pour éliminer le Roi actuel et doit combattre le Roi voisin pour éviter l'éviction (belle phrase, hein ?), tout en ayant l'air de soutenir officiellement votre mission.

Bref, à ce niveau vous aurez besoin d'un grand verre d'eau et d'un cachet d'acide acétylsalicilique....

A noter tout de même que cela augmente notablement la durée de jeu....

 

Alors ? Quelle utilisation pratique pour le scénario ?

Tout simplement que c'est à vous de trouver le bon compromis entre tous les ingrédients.

Il faut une intrigue solide. Quelques sous-intrigues pour le piquant et éviter de dévier dans la cacophonie pour conserver une jouabilité à toute épreuve...

Partager cet article

Commenter cet article