Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MaitreDeJeu.overblog.com

Les 10 régles de base pour pourrir une partie JdR

15 Octobre 2014 , Rédigé par LouFelibre Publié dans #aventure

Nous avons vu comment jouer, et maintenant voyons les pièges à éviter... en examinant consciencieusement les règles qui vont permettront de pourrir joyeusement chaque partie, sans tenir compte d'un peu de mauvaise foi qui pourrait agrémenter le jeu et même, avec un peu de chance, aboutir à un joyeux pugilat autour de la table de jeu...

 

Régle 1 : Toujours contester les dires du MdJ

Quoi que dise le Maitre de Jeu, (qu'il s'appelle Maitre du Donjon, Gardien des Arcanes ou autre titre pompeux et ronflant), le principe est de toujours mettre sa parole en doute.

Quand il décrit une scène, affirmer que sa description est (au choix) : nulle, bidon, à chier, imprécise, floue ou autre qualificatif de votre choix....

Quand il applique une règle de jeu, insister pour consulter le  Manuel des Règles, car vous, vous le savez bien, il dit portnawak, même que c'est pas inscrit dans le bouquin des règles et  gna gna gna....

Et quand il tire les dés, contester le tir, ergoter sur les dommages subis et même subtilement sous entendre qu'il triche sciemment pour favoriser "les autres".....

Attention si la personne que vous dénoncez comme étant le "chouchou" du Maitre de Jeu et que celle ci s'avère être une blonde pulpeuse aux formes avantageuses et à la poitrine généreuse, cela peut parfaitement s'avérer vrai... et vous aurez un bonus de +10, s'il s'avère que le MdJ la drague, sans espoir bien sûr, vu que tout le monde sait qu'il préférera jouer une partie supplémentaire que de l'emmener au cinéma...

Bref, quoi que dise ou fasse le MdJ, hurlez et contestez en y mettant toute la mauvaise fois dont vous êtes capable. Le résultat ne se fera pas attendre et vous aurez la joie de voir tout le monde s'entre-étriper joyeusement "pour du vrai" devant vous. Par contre, si les autres joueurs se connaissent bien, vous risquez fort de descendre en piqué du balcon vers les poubelles de l'immeuble, mais, soyez content, de toutes façons, vous n'aurez plus à jouer à "cette pu...ain de partie de mer...e"....

Bonus : si au cours de vos acrobaties aéronautiques, vous vous pétez un bras ou une jambe, tirez 2D6 pour connaitre le temps pendant lequel vous resterez immobilisé, à regarder la télé et pourquoi pas.... à organiser une petite partie de JdR chez vous....

 

Régle 2 : Toujours accuser les autres joueurs de malversations

Si le MdJ reste insensibles à vos attaques restent les autres joueurs qui peuvent aussi vous offrir un magnifique spectacle de lutte dans la boue ... sans boue.

Trichez sans vergogne lorsque vous lancez les dés et hurlez au scandale chaque fois qu'un de vos partenaires pose les mains sur ces petits bouts de plastique si convoités.

Contestez chaque décision que prend votre équipier, et critiquez le vertement, voire si c'est possible, insultez le... Expliquez le que ce qu'il fait est impossible que le MdJ ne devrait pas accepter telle ou telle action car à vous on vous a refusé ceci ou cela et profitez-en pour mettre le souk partout....

Faites des comparaisons entre votre situation et celle de votre équipier. Moins elles ont de rapport l'une avec l'autre, plus vous avez de chances d'obtenir des réactions amusantes telles que hurlements, disputes, et pourquoi pas, renversement de table, avec tout ce qui est posé dessus. Il va de soi, dans ce dernier cas que vous prendrez bien soin de tout écraser si c'est solide et de tout étaler si c'est liquide, histoire de chauffer un peu plus l'ambiance, qui, sans cela, tomberait trop rapidement....

Si vous prenez un coup de poing en plein dans la gueule, certes cela va obscurcir votre vue pour les 3 ou 4 prochains jours (pensez à l'escalope fraiche) mais vous aurez gagné : plus personne ne vous invitera...

 

Régle 3 : Trichez honteusement

N'hésitez surtout pas... Les autres sont là pour supporter vos caprices et donc, vous pouvez tout vous permettre. Lorsque vous faites un jet sous caractéristiques, trompez vous dans vos calculs. Dans le feu de l'action, personne ne remarquera vos erreur, aussi faites vos calculs à haute et intelligible voix pour éveiller la contestation chez vos futurs ex-potes...

Si on vous fait la remarque que vous vous êtes trompés, affirmer haut et fort que vous trichez depuis le début de la partie, histoire d'être bien sûr que l'on ne vous confonde pas avec un petit joueur....

Bref, plus vous serez de mauvaise foi et provocateur, plus vos relations sociales diminueront et vous pourrez ainsi enfin rester en tête à tête avec la seule personne au monde qui présente un intérêt : vous mêmes...

 

Régle 4 : Baffrez

Ben oui : vous n'êtes pas venu pour jouer ou sinon, cela se saurait...

Ne mangez pas durant toute la journée qui précède la partie. Ainsi, dès que les hostilités seront ouvertes, vous pourrez avoir la place stomacale pour vous gaver de mal-bouffe, chose que vous ferez dès le début de la partie, histoire de ne pas être privé par les besoins alimentaires incompréhensibles des autres....

Bien entendu, il faut mastiquer, tous les diététiciens vous le diront, mais l'exercice est nettement plus amusant si vous arrivez à le faire bouche ouverte, ce qui outre le spectacle buccal propre à décourager les autres de consommer, vous pourrez en même temps, agacer leurs pavillons auditifs avec des bruits d'un autre monde....

N'hésitez pas à roter ou à péter pour mettre autour de la table un ambiance de franche convivialité...

Il est à noter que vous pouvez partir dès que les assiettes en plastique sont vides, après, bien sûr, vous être assuré que l'organisateur de la soirée a bien un réfrigérateur vide. Si ce n'était pas le cas, il vous serait reconnaissant de le débarrasser de tous ces produits qui de toutes façons périmeront un jour ou l'autre.... Faites aussi des provisions pour chez vous... on ne sait jamais.

 

Régle 5 : Utilisez un casque

Pas un casque pour les coups, mais profitez en pour écouter la radio pour obliger tous vos potes à répéter deux ou trois fois chaque action....

Le mieux dans ce cas là est d'écouter un match de foot. Oui, vous avez bien une tête à écouter un match de foot. Comme vous n'êtes pas égoïste, vous hurlerez et vous interromprez toutes les conversations autour de la table pour faire partager à vos futurs ex-amis, qui, eux, s'en fichent du tiers comme du quart, toutes les actions plus ou moins ratées de l'une ou l'autre équipe....

Ensuite, face à leur remarques acerbes, boudez avec votre casque sur les oreilles, tout en fredonnant le plus fort possible l'air que vous écoutez, et je vous conseille du Mike Brandt ou du Claude François pour les pousser à bout....

 

Régle 6 : Allez aux toilettes

Vous pouvez aussi péter et roter, mais dans ce cas, autant manger de l'ail avant....

Et si ce n'est pas le cas, apportez votre saucisson que vous refuserez, cela va de soi, de partager, tout en piochant vous-même dans tous les râteliers accessibles... Voir la règle numéro 4.

Ensuite, vous pourrez mobiliser les toilettes, si possible en courant pour dépasser tout joueur qui fait mine de se diriger vers les lieux d'aisance et de lui confisquer la place pour une petite demi-heure, voire une heure s'il crie qu'il y a urgence....

Autre possibilité, allez en urgence aux toilettes si l'on a besoin de savoir ce que fait votre personnage dans la partie. Quelque fois, il arrive dans ce cas que les autres joueurs butent votre personnage.... Dans ce cas, appliquez la Règle 1 ET la Règle 2. Et nonobstant, appliquez les autres règles dans la foulée et dans l'ordre que vous voulez....

 

Régle 7 : Interrompez à tout bout de champ

Surtout s'il n'y a strictement aucune raison d'interrompre les choses. Pinaillez sur tout et surtout lorsque vous n'êtes en rien concerné.

Donnez raison à celui qui a tort et tort à celui qui a raison et quoi qu'il en soit, toujours contre l'avis du Maitre de Jeu....

Prenez le bouquin des règles, lisez le à haute et intelligible voix. Dès qu'il y a la pagaille, stoppez et attendez que le calme soit revenu et que la partie reprenne, pour l'interrompre à nouveau...

Racontez vos dernières vacances ou donnez la recette du "Gloubi boulga", recette célèbre et traditionnelle du Boukistan du sud...

Après tout le MJ va vous demander "Maintenant, qu'est ce que vous faites ?".... profitez-en....

 

Régle 8 : Soyez de mauvaise humeur

Comme Gad Elmaleh, embrouillez tout le monde...

De toutes façons, tout le monde vous en veut, car tout le monde est jaloux de vous. C'est de notoriété publique. Vous pouvez vous inspirer du sketch de Gad, mais vous pouvez aussi créer vos propres techniques d'embrouille...

En fait, lancez vous dans l'improvisation. Inspirez vous de la technique corse, présentée dans Astérix en Corse :

Un légionnaire (Scienceinfus) vient poser des questions à Carferrix, un petit cousin d'Ocatarinettabellatchitchix.

Le légionnaire Scienceinfus regarde la belle Chipolata

- Tu as regardé ma soeur ! Elle te plait ma soeur ?

- Oui elle est très belle votre soeur ?

- AH ! ELLE TE PLAIT MA SOEUR ???? (en hurlant)

- Non, non, elle ne me plait pas... (Scienceinfus est dépassé par les évènements)

- Ah ELLE TE PLAIT PAS MA SOEUR ??? (toujours en hurlant)

Je vous conseille donc la lecture de ce bijou du regretté Goscinny et du génialissime Uderzo pour vous en inspirer.

 

Régle 9 : Perdez tout

Sauf votre suffisance, bien sûr, mais perdez tous les documents utiles au jeu : votre fiche de personnage, les documents de la quête que le MdJ a passé 3 heures à fabriquer et à peaufiner avec de l'écriture gothique et des trous dus à l'âge du vénérable document...

Remarquez, vous pouvez aussi le déchirer dans un accès de rage simulée qui fera plaisir à tout le monde, surtout au MdJ....

Critiquez tous les artefacts patiemment mis au point par le MJ mais surtout faites en sorte qu'on ne les retrouve plus. La partie sera nettement plus amusante si le MJ perd le fil de son histoire ou ne dispose plus des documents qu'il a patiemment élaborés et vous aurez le plaisir de le voir faire des gribouillages sur des feuilles de papier alors qu'il avait mis des heures à confectionner des documents "authentiques".

Notez d'ailleurs qu'il n'y pas de raison pour ne pas perdre aussi ces nouveaux document gribouillés : de toutes façons, ils sont moches....

 

Régle 10 : Déguisez-vous

Ah mais c'est pas un conseil pour pourrir une partie, ca ?

Oh mais que oui, mon bon monsieur : il suffit d'être à contre-temps de l'ambiance...

Par exemple, venez costumé en super héros Marvel ou DC Comics selon votre inspiration pour un jeu dans un monde méd-fan (médiéval - fantastique).... Ou l'inverse.

Un article de déguisement qui peut vous rendre service s'appelle "gilet pare-balles". L'investissement peut s'avérer nécessaire surtout si vos autres joueurs sont des Shadowrunners expérimentés.

Je vous conseille aussi le pyjama en pilou-pilou ou le costume du Marsupilami pour une épopée dans le monde de Star-Wars ou dans l'univers de la Japanime. Vous vous démarquerez du troupeau et vous aurez ainsi un capital défiance énorme vis à vis des autres joueurs....

 

 

Bref

Bref, montrez vous sous votre pire jour.... mais avant de faire tout cela, prenez la précaution de vérifier que l'appartement de votre pote est de plain-pied... le monde est si plein de malveillants... et vous mêmes avez toujours été un incompris....

Vos amis vous sauront gré d'avoir si bien réussi à les distraire et à mettre de l'ambiance dans une soirée, qui, de toutes façons, aurait été pourrie, avant que vous ne la pourrissiez vous mêmes, certes.... mais avec classe, ce qui change tout.....

 

Partager cet article

Commenter cet article