Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
MaitreDeJeu.overblog.com

Une Murder Party ??

Rédigé par LouFelibre

Qu'es aco ?

Une partie de meurtre ??? Ben oui, c'est très marrant à organiser....pour du faux...pour rire un peu dans ce monde si triste....

Mais, me direz vous d'un ton enfantin et les yeux brillants, qu'est ce que ceci ???

Il s'agit d'un jeu venu tout droit du pays des GiBi... On trouve même un roman d'Agatha Christie qui s'articule justement autour d'une murder party. Il s'agit de "Un meurtre sera commis le...", en vente dans toutes les bonnes charcuteries...

 

Le principe est simple...

Vous invitez des amis dans une zone définie et balisée. Chaque participant a reçu une fiche de personnage lui indiquant qui il est (dans le jeu...le reste il le sait...ou du moins, il devrait...) et quels sont ses objectifs. Parmi ces invités, un ou plusieurs reçoivent comme rôle, celui de meurtrier.

Les amis arrivent dans la zone (votre appart si vous ne craignez pas le souk à ranger), si possible déguisés en fonction de leur rôle et chacun joue (rpetit appel : jouer un personnage ne signifie pas ETRE ce personnage... Le distingo est subtil mais méritait d'être précisé...) son personnage jusqu'au meutre... Ensuite vous enquêtez pour découvrir le coupable...et là, tout part en live...

Rien de plus simple...

 

La préparation

Comme toute activité, il faut une préparation sans faille pour un jeu parfaitement huilé. Il faut 3 groupes de personnes :

  • les organisateurs
  • les arbitres
  • les personnages (avec une victime et un killer (ou plusieurs, hein, tant qu'on y est...))
  • les joueurs

Nous allons voir en détail chacune de ces catégories.

 

Les organisateurs

Ils interviennent dès le départ, au moment de l'écriture du scénario, car scénario il y a... Et comme toujours, plus le scénario est simp;le et clair, plus la partie se déroule de façon fluide.

On détermine l'époque de la partie. Chaque joueur devant se déguiser, soit recrutez vos joueurs chez les milliardaires, soit soyez assez contemporains. Certes, jouer au temps des gladiateurs est passionnant, mais vos joueurs n'ont pas tous des tablettes de chocolat, comme abdominaux. Ou alors du chocolat fondu....

Ensuite, on définit le périmètre de la zone de jeu. Dans le périmètre, on est dans le jeu et on est un personnage. Hors du périmètre, on est ....soi

Rapplez vous toujours de respecter scrupuleusement TOUTES les consignes de sécurité.

Les organisateurs vont donc écrire un scénario, créer des personnages types (qui devront être joués suivant des régles précises. Chaque joueur représentant ces personnages devra apprendre son rôle. Par exemple, ex major de l'Armée des Indes, chassé de son régiment pour alcolisme, ou décoré pour sa bravoure, ou poursuivi par une malédiction ancestrale, ou....à vous d'imaginer la suite...

Les romans poiliciers foisonnent de situations particulières au close-up, autrement enquêtes dans un univers clos...

 

Les arbitres

Ce sont les juges de la validité des meutres ou des exécutions... Ils sont aussi garants de la bonne marche du jeu.

Leur rôle consiste à se fondre dans la masse et à disparaitre aux yeux des joueurs, tout en contrôlant que toutes les régles de sécurité sont respectées et que les joueurs ne courrent aucun danger réel.

Aucune triche n'est tolérée et les arbitres sont là pour s'en assurer. Les tricheurs pourissent le jeu, et n'oubliez pas que ce type de jeu est assez particulier. On peut facilement déraper au cours d'une partie et les arbitres sont les régulateurs indispensables.

 

Les personnages

Avant le déroulement de la partie, tous les participants reçoivent un scénario de la soirée et une identité avec un passé. Ils reçoivent également des indications vestimentaires.

Chaque personnage a dans son passé une zone trouble qu'il souhaite dissimuler et le rend soupçonnable. Et bien entendu, certains autres joueurs sont au courant, mais qui est au courant de quoi, et surtout quelles informations sont fiables et lesquelles sont de simples rumeurs ??

Vous sentez venir la parano ??

Ces éléments de personnages doivent être transmis aux joueurs bien avant la partie.

  • Leur identité et leur passé font l'objet d'une fiche. Un des joueurs (au moins) recoit comme instruction de tuer un des invités pour telle ou telle raison. Il devra accomplir son meutre de façon réaliste, et ne pas se faire prendre...
  • Le scénario de la soirée leur indique pourquoi ils se rendent su le lieu du jeu, et bien sur donne des indications vraies ou fausses sur les autres joueurs. Au cours de la partie, un meurtre sera commis et ils devront enquêter pour trouver le coupable et c'est là que la partie risque de partir en live... Certains vont jouer l'enquête et procéder à de vrais interrogatoires et certains joueurs vont tuer à leur tour pour protéger leur passé ou éliminer un joueur trop curieux ou trop efficace.
  • Le déguisement sert simplement à l'immersion et à l'identification de chaque personnage.

Vous comprenez maintenant l'utilité des arbitres...

 

La zone de jeu et les armes

La zone de jeu doit être clairement identifiée pour éviter tout incident. Hors de la zone de jeu, il ne se passe rien et le jeu est suspendu. Dans la zone de jeu en revanche, tout peut arriver, mais chacun doit faire preuve de retenue et de discernement et être responsable.

La soirée est un jeu et chacun doit faire en sorte que cela soit un moment agréable.

Les armes doivent sortir de votre imagination...mais se rapprocher autant que possible de ce que l'on attend de l'utilisation d'une arme réelle.

Par exemple, mettre du sel dans une portion de gateau sucré peut être assimilée à un poison violent qui mettra un terme à la vie dans le jeu de la personne qui en consomme.

Une araignée ou un scorpion en plastique dissimulé là où la victime potentielle ira mettre ses mains sera un outil parfait et naturel pour éliminer le joueur.

Un pistolet d'air soft, même s'il est inoffensif est interdit : personne ne portera des lunettes de protection et donc leur utilisation est risquée. Donc prohibée... Par contre un pistolet à amorces ou en plastqiue sera accepté car il ne risque pas d'envoyer de projectile et donc est inoffensif. Pour les utilisateurs d'armes à feu, pensez à l'atténuateur de bruit, vulgairement appelé "silencieux"....

Faites jouer votre imagination. Les meutres sont validés par les arbitres qui doivent déterminer si la victime est morte, griévement blessée ou simplement incommodée. ils auront à coeur de ne pas déclarer la victime morte si le moyen utilisé présente un risque...

Faites vous une liste des armes autorisées....

 

L'immersion et les déguisements

Là, ce sont les joueurs qui doivent se défoncer... Le but du jeu est de faire en sorte que l'immersion soit maximale. Pensez aussi à la musique d'ambiance.

Les joueurs devraient se déguiser autant que faire se peut. Il existe des déguisements pas chers sur le net. N'investissez pas de fortunes. Le but n'est pas de faire une soirée costumée. Evitez les locations de costumes qui coutent cher et qui vont vous poser problème s'ils sont abimés par la tentative d'un joueur qui essaie de vous éliminer.

Google est votre ami et là encore, faites jouer votre imagination.

Si possible, évitez les repas au cours de la partie, les joueurs risquant de dévier sur la tortore au lieu de penser à s'entretuer joyeusement..

Ou alors, faites manger des joueurs expérimentés, qui ont l'habitude. Les gens qui ingérent de la nourriture augmentent leurs chances de pouvoir ingérer du poison...

Faites couper les mobiles, surtout si votre partie se déroule en 1930... Ca plombe l'ambiance au lieu de plomber votre ennemi....

 

Le déroulement du jeu

Les joueurs arrivent conformément au scénario général. Mais ils arrivent à l'heure prévue. Ils arrivent déguisés et ont déjà repéré le donjon.

Dès leur arrivée, la partie commence. Ils ne sont plus Alfred, Bernard, Charles, Denise ou Elodie, mais le docteur Figgs, le colonel Bertram, l'inspecteur Marlin....

Encore une fois, les arbitres y veilleront.

Cette notion de l'immersion est importante, car c'est principalement là que se produisent les erreurs qui plombent tout le reste...

Au cours de la partie, chacun joue son rôle le plus sincérement possible et essaie soit d'identifier le meurtrier, soit de buter les enquêteurs qui s'approchent trop de lui.

Chaque joueur assassiné a le droit de rester comme spectateur, mais ne doit plus intervenir dans la partie, et surtout ne doit pas vendre la mèche...

Si vos joueurs respectent ces régles simples, tout devrait bien se passer.

 

L'organisation

La partie peut se faire sur plusieurs jours ou en une seule fois. sur plusieurs terrains de jeux différents ou sur un seul lieu, etc...

La partie s'oragnise un mois avant. L'organisateur donne les grandes lignes et voit les joueurs interessés ou non. Puis il constitue l'équipe et prépare son scénario global et le décline pour chaque joueur... Au début, vous aurez plus de facilité à gérer des équipes réduites et au fur et à mesure, vous augmenterez la difficulté.

Entre deux semaines et une semaine avant, il s'assure de la disponibilité du donjon et de ses joueurs.

Il prépare tout ce qui est indispensable au scénario. Une semaine avant, il envoie les scénarii, et les conditions générales, restauration, couchage, toilettes, etc...

Deux jours avant, il met en place de façons à n'avoir que le minimum à faire le jour J.

La veille, vérifier la météo pour les jeux en extérieur, les coordonnées des médecins de garde, de la pharmacie de garde, et s'il dispose des numéros de secours local.

Le jour dit, il arrive au moins 2 heures avant tout le monde pour s'assurer que tout marche sans anicroche....

Bref, tous les conseils de bon sens....

 

Maintenant à vous de jouer...

Bon jeu...

Partager cette page