Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MaitreDeJeu.overblog.com

La caractérisation des personnages

22 Janvier 2013 , Rédigé par LouFelibre Publié dans #aventure, #simulation

Votre personnage est le fruit d'un certain nombre de jets de dés. Mais pour qu'une partie soit prenante, il lui faut de l'épaisseur...

De l'épaisseur, et non de l'embonpoint.

En fait, votre personnage, tout virtuel qu'il soit a plusieurs casquettes...

 

Tout d'abord il est caractérisé par les jets de dés.

On caractérise ainsi ses capacités, ses dons, etc...

Sa race et sa classe sont également des caractéristiques.

Ce système, bien que parfaitement étudié est figé et bloquant. Certains systèmes de jeu sont plus sopuples, d'autres plus rigides, mais le principe est là...

Il permet de respecter la simulation. Par exemple, selon votre taille, vous serez plus ou moins à l'aise dans une galerie de souterrain, de même que l'exiguité des lieux vous empêchera de vous servir d'une épée à 2 mains. Votre race vous donnera une aptitude à voir (ou non) dans le noir absolu des souterrains....

C'est le premier niveau de la simulation.

 

Ensuite, il est caractérisé par ce que vous en faites.

Et la, vous ne pouvez pas faire portnawak.

Par exemple, si vous jouez un paladin, vous pouvez avoir des serviteurs. Au cours d'une partie, j'ai vu un paladin envoyer ses serviteurs devant pour éclairer le terrain et, éventuellement, s'en prendre plein la mouille en lieu et place du pâladin...

Inutile de dire que c'est totalement inapproprié.

De même, pour les alignements. Si votre alignement est chaotic evil, vous n'épargnerez pas vos adversaires vaincus.... vous devriez logiquement les achever... et si possible de facon perverse et cruelle...

Si dans votre groupe, il y a des paladins, grosse baston en perspective...

Et c'est cela aussi l'intérêt du jeu...

 

Enfin, c'est une transposition de vous....

Comme vous vous en doutez, c'est le psychodrame de Moreno qui prend le pas...

Vous allez tôt ou tard vous identifier au personnage.

Cela fonctionne à des degrés divers selon les individus.

Alors, en règle générale, pour ce niveau, il est conseillé de caractériser le personnage, en le dotant de tics, de manies, d'un passé.

Mais il faut constamment avoir à l'esprit que c'est un personnage, un rôle...

Comme au théatre.

Donc une fois votre personnage constitué, soyez votre personnage et non l'inverse.

Combien de fois a t on affaire à un personnage qui est sensé être un alcolique reprenti, et qui passe d'auberge en auberge sans la moindre tentation.

Mieux il se contente de boire du lait de chèvre sans même lorgner sur la chope de ses voisins nains... Arrrghhh

Soyez inventif, profitez de la possibilité que vous avez d'incarner d'autres personnages. Soyez sages, soyez déjantés, mais caractérisez votre personnage... donnez lui de l'épaisseur. Il a des tics, des manies, un passé, des blessures, des douleurs, des joies, des objetcifs.... C'est un personnage.... Jouez

Conclusion

Alors, par pitié, soyez votre personnage. Sortez de votre normalité, et devenez votre joueur...

C'est comme ca que les perties deviennent interessantes et piquantes.

Le MJ vous donne un décor, vous fournissez le personnage et à tous, vous inventez (et vous vivez) une aventure...

C'est cela faire un donjon, sortir des sentiers battus et vivre une aventure...

Partager cet article

Commenter cet article