Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MaitreDeJeu.overblog.com

Les mentalités autour d'une table de jeu

8 Février 2013 , Rédigé par LouFelibre Publié dans #simulation

On a vu lors des billets précédents que toute la réussite de la partie se trouvait dans l'ambiance.

Nous avons commencé à mettre en place des jalons pour que vos parties se passent au mieux...

Pourtant il faut ajouter quelques précisions à ce niveau :

 

Les mentalités.

Chaque joueur a sa mentalité.C'est un fait. Et comme chacun sait, il est tiotalement inutile de vouloir modifier la mentalité d'un individu...

Par contre, lorsque plusieurs individus sont réunis autour d'une table, il y a des phénomènes très complexes qui entrent en jeu...

Comme je l'ai déjà indiqué à plusieurs reprises, le jeu de rôles n'est pas innocent. Il est axé sur le valeurs du psychodrame de Moreno, à savoir l'identification et la liberté de mouvement.

Autrement dit : vous jouez tel ou tel personnage à l'exclusion d'un autre, tout simplement parce que vous vous identifiez à ce personnage et pas à un autre...

Ensuite, votre liberté de mouvement vous permet de faire dans ce monde virtuel des choses que vous ne feriez pas dans notre monde réel, à savoir par exemple dézinguer vos semblables par paquets de 12.

De ces deux constatations, il ressort que votre identification avec votre personnage est très forte et très profonde : vous ETES votre personnage.

Vous allez autour d'une table et vous êtes confrontés à d'autres joueurs. Les enjeux se passent à plusieurs niveaux. Déjà, les personnes réelles, physiques et leurs avatars virtuels dans le jeu, sont 2 niveaux évidents. Et il faut bien comprendre que ce que fait un avatar dans le jeu est la retranscription de ce que pourrait faire le joueur dans la vie réelle.

Même si les enjeux sociétaux lui imposent une conduite dans la vie réelle, son attitude dans le jeu trahit, par les actes de son avatar la psychologie du joueur...

Certaines choses immorales sont tolérées dans le jeu : dézinguer du monstre, des ennemis, ou voler une carte, un trésor... Bref adopter une conduite que la morale humaine réprouve. Cela n'est pas bien gracve, il s'agit d'une convention. Les joueurs qui jouent des barbares ou des guerriers ne sont pas plus psychopathes que la moyenne des individus qui composent la société... Le véritable enjeu est ailleurs.

Le véritable enjeu se situe dans l'acte gratuit.

L'acte qui est accompli, alors même que l'on peut s'en abstenir. Par exemple exécuter sans raison apparente un prisonnier, ou cracher sur les objets de culte d'un Dieu bénéfique et positif. Ces actes là trahissent un comportement asocial, voire dangereux.

Le joueur traduit en termes simples et concrets certaines valeurs morales qui sont les siennes et dans ces cas là, ben ...mieux vaut chercher d'autres partenaires....

Encore une fois, distinguez bien l'acte immoral mais justifié par les besoins du scénario, de l'acte de cruauté ou de perversion voire de blasphème gratuit.

Dans le premier cas, la convention de jeu l'accepte, mais dans le second cas, il traduit un mal psychologique profond. Et dans ces cas là, qui sait quelle peut être la réaction dans le monde réel d'un joueur qui traduit son mal-être dans le monde virtuel ??

Donc soyez attentif à ces actes de barbarie, et jouez avec des joueurs de bonne moralité dans le jeu comme dans la vie. Vos parties n'en seront que plus interessantes et amusantes...

Partager cet article

Commenter cet article